Les dates qui ont marqué le groupe

 

  • 2 octobre 1916 : Fondation des « Entraîneurs Catholiques de France » sur la paroisse Saint-Honoré d’Eylau par le chanoine Cornette sous l’impulsion de Paul Coze. Deux patrouilles se forment à partir d’un groupe de lycéens de Janson de Sailly appelé « La Réunion d’Eylau« .
  • 1919 : Les « Entraîneurs » sont divisés en deux « partis« .
  • Août 1920 : Participation au jamboree de Richmond Park.
  • Octobre 1920 : Fondation des Scouts de France. Les entraineurs deviennent les troupes Ie, Ve et VIe des Scouts de France.
  • Décembre 1920 : Création des « genêts » pour les plus jeunes.
  • 1921 : Les « genêts » sont divisés en trois « bandes »
    Première cheftaine (G. Chabrol)
    Fondation des scouts marins avec la Xe Paris.
  • 1922 : Première fête des troupes Saint-Louis.
    Les « genêts » deviennent « louveteaux« . Premier camp des meutes.
    Fondation de la IIe Paris qui reprend le numéro de la défunte troupe des Intrépides du Rosaire de la paroisse Notre-Dame du Travail.
  • 1924 : Premier camp volant (Vosges).
  • Avril 1925 : Fondation du Clan routier Saint-Louis.
  • 1925 : Participation au pèlerinage à Rome.
  • 1926 : Grande fête des troupes Saint-Louis (10e anniversaire).
    Premier camp de Pâques sur la côte d’Azur (Cavalaire).
  • 1927 : Participation au camp national de Lourdes.
    Premier camp d’hiver (Megève).
  • 1929 : Participation au Jamboree de Birkenhead.
    Les scouts marins sont rattachés au Clan.
  • 1932 : La Ve Paris et le Clan quittent Saint-Honoré-d’Eylau pour devenir « groupe provincial » et s’installent 51 rue Saint-Didier. Les Ie, IIe et VIe occupent de nouveaux locaux rue Boissière.
  • 1933 : Participation au Jamboree de Gödollö.
  • 1933-34 : Les Ie, IIe et VIe Paris quittent Saint-Honoré-d’Eylau et s’installent dans un salon de thé désaffecté, avenue Paul Doumer, puis dans un sous-sol, avenue Victor-Hugo. Elles se fixent au lycée Janson de Sailly.
    Création d’un nouveau clan pour le groupe Ie, IIe et VIe.
    Premier camp d’été du clan (Ve) en canoë (étangs et courants des Landes).
  • 1935 : Installation des Ie, IIe et VIe Paris Villa Herran.
    Adieux d’Édouard de Macedo.
    Camp du clan (Ie – IIe – VIe) en Afrique, à El Goléa (Pâques).
    Participation des clans au Rover-Moot d’Ingarö.
  • Septembre 1936 : Obsèques du « Vieux-Loup » (le chanoine Cornette).
  • 1936 : Création à la Ve Paris d’un jeune clan (clan B) à coté de l’ancien (clan A).
  • 1937 : Fête du 20e anniversaire salle Wagram.
    Participation au Jamboree de Vogelenzang (cerf-volant).
    Création à la Ve Paris d’une seconde meute (B).
    Re-fondation de la Xe Paris qui reprend l’ancien numéro des scouts marins puis du clan.
  • 1939-40 : Au début de la guerre, les troupes Ie – IIe – VIe – Xe forment provisoirement une seule troupe (foulard bleu).
  • 1940-41 : Les troupes Saint-Louis entrent dans la clandestinité. Ie – IIe – VIe – Xe deviennent la « Conférence Saint-Louis« . La Ve devient la « Conférence Notre-Dame« .
  • 1944-45 : Nouvelle fondation de la Xe Paris.
  • 22 avril 1945 : Participation à la fête de Saint-Georges au Trocadéro.
  • 3 mars 1946 : Fête du 30e anniversaire aux Invalides.
  • 1947 : Participation au Jamboree de Moisson.
  • 1948 : Premier camp d’hiver de troupe (Ie Paris – La Clusaz).
  • 1949 : Descente du Rhône en canoé par le clan (Ie – IIe – VIe – Xe).
  • 1949-50 : La VIe Paris devient « Raider ».
    Cyclo-cross des troupes Saint-Louis au Bois de Boulogne.
  • 1951-52 : La Ve Paris forme groupe avec la XIXe Paris.
  • Novembre 1952 : Décès accidentel de l’abbé Flamart se rendant à un camp du clan.
  • 1952-53 : Fondation des « Anciens des troupes Saint-Louis« .
    La Ie Paris s’installe dans les sous-sols de la Mission Chaldéenne, rue Grouze.
  • 1953-54 : Création d’un « Comité de travail des Maîtrises de Groupes (Ie – IIe – VIe – Xe).
    Accueil d’Édouard de Macedo à son retour en France.
    Camp de Noël de « Hautes-Patrouilles » à Saint-Sorlin-d’Arves.
  • 1955 : Rallye-auto des anciens à Jambville.
    La Ie Paris représente la ville de Paris au Jamboree de Niagara-Falls.
  • 1956 : Fête du 40e anniversaire à la salle paroissiale de Saint-Honoré-d’Eylau (21-22 avril).
  • 1959 : Camp du clan (Ie – IIe – VIe – Xe) en Écosse.
    Fondation de la meute CIe Paris.
  • 1961 : Camp du clan (Ie – IIe – VIe – Xe) au Liban.
  • 1963-64 : Le groupe Ie – IIe – VIe – Xe obtient l’autorisation d’utiliser le blockhaus de la porte Dauphine.
    Camp du clan (Ie – IIe – VIe – Xe) au Maroc.
  • 1964-65 : C.E.P. à Orval.
    Les troupes Saint-Louis refusent la réforme « rangers-pionniers » et continuent à pratiquer la méthode « unitaire » regroupant les éclaireurs de 12 à 17 ans au sein d’une même branche. La Ve Paris forme groupe avec la troupe de Chaillot.
    Descente de la Mayenne par la Ve en « radeaux-pédalos ».
  • Juillet 1965 : Manifestations du 50e anniversaire.
    Camp du clan (Ie – IIe – VIe – Xe) en Yougoslavie.
    Sortie scoute organisée par la VIe Paris pour les élèves de 5e et de 4e du lycée Janson de Sailly.
  • 1971 : Devant l’abandon de tout soutien des Scouts de France aux troupes dites « unitaires », le groupe Saint-Louis, avec quelques autres chefs de troupe, participe à la fondation des Scouts Unitaires de France.
  • 1977 : Création de la première compagnie de guides du groupe. Un feu est créé l’année suivante.
  • 1980 : Création d’une ronde Ie.
  • 1982 : Les routiers rencontrent le pape Jean Paul II à Rome.
    Création de la ronde IIe.
  • Juillet 1997 : La troupe Xe et la compagnie IIe participent aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Paris et aident à leur organisation à Janson de Sailly, seul lycée public ouvrant largement ses portes pour cet évènement.
  • 2000 : Le groupe Saint-Louis dans son ensemble participe aux Journées Nationales à Lyon auxquelles sont exceptionnellement invités les 20 000 SUF à l’occasion du Jubilé de l’an 2000.
  • 2006 : Le groupe et ses anciens se réunissent à Jambville pour commémorer le 90e anniversaire du groupe.
    Le blockhaus de la porte Dauphine, local mythique de générations de scouts du groupe Saint-Louis est repris par la mairie.